Bronzés générationnels, Rolling Stones fortunés, Boomers fous d’Internet…

Publié le 28 juillet 2013 par Jean Yves Ruaux.

les bronzés
Les Bronzés (1 et 2) représentent des véritables marqueurs générationnels pour les boomers... Mick Jagger est à la tête d'une fortune de plus de 200 millions d'euros... Les boomers ciblés par le marketing sont très sensibles au vocabulaire... Les trois-quarts des boomers américains sont des utilisateurs fréquents de l'Internet, soit 61 millions... Les boomers sont les Américains qui mangent le plus souvent au restaurant...

Les Bronzés (1 et 2) représentent des véritables marqueurs générationnels pour les boomers mais aussi une caisse continuant à faire résonner l’humour potache et décalé dont leur écriture témoignait, selon Patrice Leconte. Leurs reprogrammations ou reprojections en télévision continuent à être des succès mais auprès de générations plus jeunes qui leur vouent un véritable culte. Les Bronzés 3 ont puisé leur succès, accru par rapport au 1 et au 2, dans cette culture spécifique. Leconte se montre en revanche plus dubitatif sur de nouveaux succès comiques, lorsqu’ils ne sont pas appuyés sur une production, un scénario, un casting et une réalisation solides. Les Bronzés 1 et 2 sont représentatifs d’une génération insouciance pas de la génération Crise !

Mick Jagger est à la tête d’une fortune de plus de 200 millions d’euros. Les Rolling Stones ont tiré 120 millions d’euros de leur dernière tournée « 50&Counting ». La culture populaire est obsédée de rétro. Les boomers et seniors du rock n’ont jamais été aussi actifs. Davide Bowie (66 ans) sort son premier album depuis dix ans. Bob Dylan (72 ans), Leonard Cohen(78 ans), Patti Smith (66 ans) reprennent les tournées. Brian Wilson (71 ans) a reformé les Beach Boys et Johnny Halliday (70 ans) songe à une tournée américaine.

Les boomers sont les Américains qui mangent le plus souvent au restaurant, quelque soit sa catégorie, qu’il s’agisse simplement de sustenter (ils figurent en tête de la fréquentation de Subway) ou de célébrer un événement. La National Restaurants Association a ainsi observé qu’ils fréquentent les restaurants plus de 200 fois par an et dépensent plus que leurs cadets. Les restaurateurs en tirent les enseignements voulus, repensent leurs menus, notamment d’un point de vue diététique, mais revoient aussi leurs salles pour en améliorer le confort. (NBC News, Restaurants rethink menus to woo baby boomers, 15-07-2013)

La recherche et le marketing doivent développer des produits de maintien en activité intellectuelle des 65+. La demande pourrait augmenter rapidement car il apparaît que les personnes ayant pris leur retraite à 65 ans auraient 15 % de risques en moins de développer une démence par rapport aux retraités de 60 ans. C’est ce que révèle une étude INSERM présentée le 15 juillet à Boston. L’enquête portait sur plus de 400 000 personnes. On a aussi observé que manger maigre (poisson) et boire modérément venait cumuler ses effets positifs avec la stimulation cognitive. La lecture, le travail intellectuel, réduiraient de moitié la vulnérabilité aux désordres mentaux accompagnant le vieillissement (Alzheimer’s Association).

Les boomers ciblés par le marketing sont très sensibles au vocabulaire. 6 sur 10 des boomers et seniors américains récusent l’expression de village-retraite, par exemple. Ils détestent aussi le mot senior. Le mauvais choix de termes peut faire fuir le public visé selon l’enquête (Seniormarketing.com, menée auprès de 1124 personnes en 2013)

Les trois-quarts des boomers américains sont des utilisateurs fréquents de l’Internet, soit 61 millions. 59,6% d’entre eux sont des acheteurs en ligne selon une étude de E-marketer que corroborent les enquêtes de Forrester Research. Pour les boomers, Internet est un outil d’aide à la décision. Les boomers les plus âgés (59-66 ans) sont aussi les plus gros acheteurs en ligne (Forrester Research-Marketing Charts) .

L’association d’une guitare électrique seventies à la nouvelle 208 GTI Peugeot représente une discrète recherche de ciblage du côté des boomers qui continuent à acheter des voitures neuves à la différence des jeunes qui passent moins souvent le permis de conduire ( chute de 30% annuelle par rapport à 1981) et achètent essentiellement des occasions.

Les Américains sont plus accros aux croisières que les Français, notamment lorsqu’ils sont toujours en activité car les croisières représentent le mode de vacances le plus productif, réunissant l’hôtel-repas, le déplacement et le loisir-activité sur un même site. La densité de travail annuel a augmenté appelant des formules de vacances courtes et une prédominance des escapades.

Comme les boomers, les Français épousent de plus en plus l’achat raisonné. Selon une enquête du Credoc, la proportion de Français pratiquant l’achat d’impulsion a diminué (48% contre 61% en 2010). Parallèlement, l’usage des comparateurs de prix, les demandes de devis, et le délai entre l’intention et la décision d’achat ne font que croître. Les gens mettent de plus en plus souvent près de deux semaines à organiser l’achat d’un lave-linge.

Le confortable fauteuil Strandmon, réédition de 1951, cible la maturité. Il est la vedette du catalogue 2013 d’Ikea qui prend en compte le vieillissement de sa clientèle. La firme travaille actuellement sur la solidité accrue de ses produits afin qu’ils puissent servir d’appuis et éviter les chutes. (Le monde selon Ikea, M, 27-07-2013)

 

Cette entrée a été publiée dans Tendances. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.